Histoire du village de Saint-Laurent des Bâtons

Dès le 13ème siècle le village de Saint Laurent des Bâtons est connu pour son église. A l’origine il était appelé Sanctus Laurentus, du nom de ce diacre martyr qui, au cours des persécutions du 3ème siècle menées par l’empereur Valérien, refusa de livrer les trésors de l’église.

En 1730, le village adopte le nom de Saint Laurent du Baston. Plusieurs hypothèses tentent d’expliquer ce choix, allant des pèlerins qui, guéris, laissaient leurs béquilles en témoignage de reconnaissance, aux coups de bâtons donnés sur l’ordre d’Henri IV pour punir des soldats installés dans le bourg. Toutefois l’hypothèse la plus plausible repose sur Baston, un patronyme méridional courant.

Par ordonnance du roi le 18 novembre 1833 les communes de Saint Maurice (alors indépendante) et de Saint Laurent des Bâtons sont réunies en une seule commune rattachée au canton de Saint-Alvère (orthographiée Sainte-Alvère en 1972)

L’Eglise Saint-Laurent

C’est une église romane qui a subi de nombreuses restaurations. Elle a la forme d’un rectangle lambrissé présentant sur l’un des pans de mur les restes d’une voûte ogivale et comprend treize croisées. Elle abrite deux chapelles l’une dédiée à la Vierge et  l’autre à Saint Joseph.

Le Château de Saint Maurice

Durant le Haut Moyen Âge, le château est une maison forte dont les remparts, les douves et le pont levis ont aujourd’hui disparu. La bâtisse est alors le fief des Pons. On dit qu’un certain Renard de Pons en serait d’ailleurs parti en 1145 pour rejoindre la 2ème croisade.

Parmi les curiosités citons la présence, à l’intérieur d’une tour carrée, un escalier à vis probablement le plus large du Périgord, et des baies à meneaux.

De 1816 à 1962 la demeure est abandonnée pour être finalement classée monument historique pour ses façades et sa toiture et  rénovée par ses propriétaires actuels.

Le Bâton de Saint-Laurent

En hommage aux pèlerins du Chemin de Saint-Jacques et à la légende de la source de Saint-Laurent des Bâtons, des Bâtons de marche « Le Bâton de Saint-Laurent » ont été créés par un artisan périgourdin. Ils sont en vente dans les mairies de Val de Louyre et Caudeau.